You are here: Home > Francais > Schoenfels > Histoire

Château de Schoenfels

La localité de Schoenfels apparaît pour la première fois en 846 dans un document de l’évêque Hetto de Trèves en faveur du doyen Marcuardus sous le nom de Scindalasheim. Plus tard en 1150, sous le nom de Schonevels dans un acte de l’abbaye d’Echternach. Au courant des siècles sous Schindelzein (1156), Schindelce (13e siècle), Scindelce 1239, Schindeltz (1434), Schindefeltz (1498), Schindviltz (1503), Schindfels (1506), Schinveltz (1517), Schonfels (1574) ou encore sous les noms de Schindleech, Schindals, Schinfeltz, Bellroch et enfin sous le nom de Schin- respectivement Schoenfeltz vers 1766.

 

Le nom provient probablement de scindula, (échandole, bardeaux, fabrication de bardeaux) Schindel ou de Schinder (équarisseur). Au 12e siècle, on connaît un certain Theodorius de Schonevels. Un château assez primitif a été érigé probablement par Ferri, alias Friedrich de Schoenfels en 1292 avant l’invention de l’artillerie. Il passa par mariage à la famille seigneuriale d’Ansembourg, plus tard à celle de Sanem.

Au début du 16e siècle, Henri Schloeder de Lachen, seigneur de Schoenfels et Busbach devient propriétaire. L’entrée du donjon est décorée des armes des Schloeder von Lachen.

Le château féodal de Schoenfels, sans grande valeur stratégique, fut dénudé de ses fortifications en 1683 par les Français.
Le château et le village furent incendiés le 22 juin.1690 pendant une querelle entre Th. De Neunheuser et le seigneur de Brandenbourg. Dès l’année 1700, partage des biens fonciers de Schoenfels entre Ch.-Antoine Schloeder de Lachen et Théodore de Neunheuser.

 

En 1759, Pierre-François de Gaillot de Genouillac devient seigneur de Schoenfels par mariage avec Marie-Catherine de Neunheuser. Son fils François-Romain de Gaillot, époux de Marie-Louise de Cassal depuis 1774, vendit ses propriétés de Schoenfels à la date du 18 août 1813 à J.B. Thorn-Suttor, gouverneur de la Province de Luxembourg pendant la période belge (1831-1839). Propriétaire du château par achat en 1840, le sénateur belge Jacques Engler, le passa à son gendre, le baron Auguste Goethals. En 1870, le Baron Goethals fait construire une maison de maître à côté du donjon. Par héritage, la famille Charles Van den Poll devient nouveau propriétaire du château. Achat du château en 1948 par l’industriel Camille Weiss, qui le céda en date du 16 mars 1971 à l’État luxembourgeois. La maison de maître à été détruite en 1976 par l’État luxembourgeois.
Après la rénovation du donjon, il est prévu d’y installer un centre d’accueil et des bureaux de l’Administration des Eaux & Forêts.

Sources : Miersch, Biller aus eiser Gemeng, 2003 / Guy Rollinger / Schëndelser Kueben